Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La recette du succès du Concours « Du blog à l’assiette » : une Québécoise, un Gigondas et un pigeon

Publié le par AOC Gigondas

La recette du succès du Concours « Du blog à l’assiette » : une Québécoise, un Gigondas et un pigeon

Parmi les 11 blogueurs en lice au départ, c’est la Québécoise Anick Lehmann, auteur du blog Les Papilles Estomaquées…, qui a remporté la première édition de notre concours gastronomique. Et ce, grâce à son- prenez votre respiration- « Suprême et cuisse de pigeon en croûte de pralin de pignons cacao au thym, poêlée de blettes bicolores au poireau, espuma de fond brun à la crème au thym, tempura de légumes racine et quinoa ».

Cette recette, spécialement conçue pour un Gigondas 2009, avait su, sur le papier déjà, retenir l’œil du jury lors de la première manche, comme celle de la Parisienne rentrée d’Espagne Valérie Ramiand (La Francesa aux fourneaux) et du Belge Philippe Loyen (Un Cuisinier chez vous), dit Philou. Pour la finale, c’est dans les cuisines de L’Oustalet que se sont affrontés les trois candidats. Ils y ont réalisé leur plat, servi au jury et à la trentaine de convives, pour la plupart vignerons. Les trois créations ont impressionné par leur originalité et leur recherche dans l’accord. Un « tartare de chevreuil au curry et sa tuile d'oignon compoté au curcuma » pour Valérie et un « magret de canard à la plancha – betterave/cuberdon comme une pâte de fruits » pour Philou.

Mais les votes des professionnels du jury- Alain Senderens, le chef doublement étoilé du Senderens et l’un des premiers chefs en France à avoir mis la cuisine au service du vin, Laurent Deconinck, Chef de L'Oustalet, Louis Barruol, vigneron du Château de Saint Cosme à Gigondas et Nathalie Merceron, consultante culinaire, auteur du blog Saveur Passion- et de ceux du « public » sont allés dans le même sens en offrant à Anick une large victoire.

Le vocabulaire guerrier est cependant bien mal approprié pour décrire une journée placée sous le signe de l’échange et du respect mutuel. Echange et respect entre des cuisiniers amateurs et une brigade de professionnels, entre des artisans du goût, qu’il soit dans le verre ou dans l’assiette, et entre les blogueurs eux-mêmes. Il n’était pas question ce dimanche après-midi de description organoleptique, de vocabulaire savant, mais d’émotion et de partage.

La preuve : Anick a ré-écrit sa recette suivant les conseils de Laurent Deconinck et rend hommage au travail de toute la brigade. Nathalie Merceron a écrit le portrait d'Alain Senderens (lire également son « billet souvenir d'un week-end gourmand avec les vins de Gigondas »). Philou a lui apprécié les vignerons « réellement à l’écoute » de ce que les blogueurs cuisiniers avaient à « raconter » à travers leur plat.

La journée en images sur notre page Facebook.

Forte des encouragements de M Senderens et du soutien de ses partenaires, l'appellation Gigondas sera heureuse de ré-itérer l'évènement et de continuer à provoquer de belles rencontres, gastronomiques mais aussi, et surtout, humaines.

Commenter cet article