Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une fournée de nouvelles recettes à marier avec du Gigondas !

Publié le par AOC Gigondas

Une fournée de nouvelles recettes à marier avec du Gigondas !

Après le pavé de rumsteack grillé de Tiphaine (auteur du blog Gourmandiseries) et les suprême et cuisse de pigeon d’Anick (De la fourchette aux papilles estomaquées), les blogueuses participantes à notre concours gastronomique Du blog à l'assiette ont continué à faire preuve de beaucoup d’originalité et de talent.

« Gibier or not gibier » semble être la question que la plupart d’entre elles se sont posée. Car toutes ont été sensibles aux vins de l’appellation, qui se caractérisent par de la puissance, mais également une grande finesse. Elles ont donc conclu de leur dégustation d'un Gigondas 2009 qu'un accord réussi nécessite une viande tout à la fois de caractère et délicate.

Pour certaines, le gibier semble trop marqué. C’est le cas de Rose (Rose and cook), qui estime que « la rencontre avec du gibier aurait été trop frontale » et lui préfère de l'épaule d'agneau en croûte d'olives et figues. Ou de Pascale (Les idées vagues de Snapulk), qui privilégie un magret de canard vanillé.

Pour d’autres, au contraire, le gibier se révèle idoine. A condition de bien le choisir. Isa-Marie (Grelinettes et Cassolettes) retient un sauté de faisan, « viande de caractère, mais douce aussi, raffinée. » Sandra (Cuisine Addict) privilégie quant à elle un filet de sanglier sauce cassis, une viande « pas trop grasse, mais pas trop forte non plus », soulignant que « contrairement à ce que l'on peut penser, le sanglier n'a pas un goût très fort de gibier si l'on choisit le filet ». Enfin, Valérie (La Francesa aux fourneaux) est pour le moment celle qui revendique le plus le goût prononcé de son choix, un tartare de chevreuil, « pour le caractère fort et brut de cette viande rouge ».

Toutes ont cherché à compléter dans l'assiette la puissance de la viande par de la rondeur. Des pommes de terre « fondantes au safran, taillées en savonnettes et creusées de manière à accueillir du jus » chez Rose, « écrasées parfumées » au thym chez Pascale, qui les transforme en une purée « qui rappelle l'enfance ». Très proches : des panais chez Sandra, « légèrement glacés pour apporter de la douceur au plat. » Chez Isa-Marie, c’est la sauce crémée des champignons, le dip de courge musquée et le petit épeautre qui « offrent un accord rassurant avec le vin ». Valérie compense quant à elle le corsé du chevreuil par « la rondeur d'un mélange d'épices adoucies par une tuile à l'oignon compoté. »

Si vous souhaitez tester vous-même la pertinence de ces accords mets et vins de Gigondas, toutes les recettes sont publiées sur les blogs de leurs auteurs respectifs (suivre les liens de ce post).

Commenter cet article

mamina 05/01/2013 12:37

Ma recette arrive. je sors péniblement d'une attaque virale et je suis contente de voir que je n'ai rien choisi de tout ça... ce sera varié!